La table de la nature permet d'ouvrir les portes de l'exploration et de la curiosité

POURQUOI ET COMMENT CREER UNE TABLE DE LA NATURE ?

Ce dispositif est né des différentes pédagogies alternatives dont vous avez peut-être déjà entendu parler : Montessori, Steiner-Waldorf ou encore Reggio. Dans la pédagogie Montessori, cette table de la nature porte le nom de « table d’observation ». Dans la pédagogie Steiner-Waldorf, celui de « table de saison ». Dans la pédagogie Reggio, la nature occupe une place essentielle dans les découvertes de l’enfant, on peut donc y trouver là aussi des astuces pour cette table.

Ce projet consiste à faire rentrer un peu de nature dans nos maisons, de s’y connecter et de s’émerveiller devant elle. Il n’y a pas d’espace naturel à privilégier, partout où vous pouvez sortir, ramasser et amasser. Tous les biotopes ont leurs intérêts donc que ce soit à la plage, à la mer, en campagne, en forêt, en montagne, … ouvrez l’œil !

L’objectif qui accompagne la table de la nature est de permettre à l’enfant de manipuler, d’expérimenter, d’observer en toute liberté et au calme tout ce qu’il a pu ramener de ses promenades. Cette table de la nature permet vraiment d’ouvrir des horizons variés à l’enfant tellement les possibilités d’activités à proposer sont nombreuses.

Faisons le point sur cette fameuse table de la nature ?

Apporter un peu de nature chez soi, c’est prolonger un peu le moment nature en attendant de pouvoir de nouveau sortir et recommencer. Pendant ce laps de temps entre les deux sorties, il est possible de mettre en valeur les petits trésors ramassés en leur accordant une place dans un endroit stratégique que l’on appelle « la table de la nature ».

Je vais parler dans cet article de table comme il en est d’usage mais vous pouvez si la place vous manque organiser cela sur le dessus d’un meuble, sur une étagère ou tout autre espace que vous pourrez dédier à ce projet.

Le premier des trésors de la table de la nature est le bouquet de fleurs sauvages.

Pour l’endroit, libre à vous de trouver le bon ! Le mieux est qu’il soit accessible facilement et consultable très souvent. La curiosité que va générer cet espace dépend de ça également.

  • Avoir une table de la nature, c’est prendre le temps d’observer des choses que nous n’aurions peut-être pas encore vues lorsque nous étions sur le terrain, enthousiasmés par toutes nos découvertes.
  • Avoir une table de la nature à la maison, c’est prendre le temps de nommer les choses et de s’assurer que l’information reste bien dans l’esprit de tous. Il n’est pas rare que même nous, adultes, apprenions des choses si on se laisse bercer par la curiosité d’en savoir toujours un peu plus. Gardons, s’il vous plaît, cet esprit de curiosité qui manque cruellement de nos jours.

Pour profiter pleinement de ses bienfaits, il va falloir mettre en place des ateliers découvertes dans la maison. Par cette pratique, nous voulons éveiller encore un peu plus la curiosité des enfants et par des détours, dont les parents ont le secret, leur apprendre de nombreuses choses sans qu’ils s’en aperçoivent. Pas mal comme astuce non ? Franchement ça vaut le coup d’essayer !

Est-ce seulement pour les enfants ?

Ce petit moment nature improvisé devient l’affaire de tous. Il ne doit pas être l’apanage de certains. Je ne suis pas favorable à ce que cette table ne soit que celle des enfants. Pourquoi ? Parce que nous devons garder en tête que nous sommes des modèles à imiter pour nos enfants. Donc si nous faisons, ils font ! Si nous regardons, cherchons, ramassons, ils vont le faire aussi. Et si on intellectualise le sujet après le retour à la maison, en nous posant, en prenant un livre, en cherchant à mettre en valeur nos trouvailles, ils vont en faire autant. Alors je vous invite, vous, parents, à remplir vos poches de toutes ces choses naturelles qui vous attirent à l’extérieur afin de devenir des guides nature pour vos enfants et les amener à développer cette qualité essentielle que nous devons cultiver tous autant que nous sommes : la curiosité.

Qu’est-ce que je dois faire ramasser ou ramasser moi-même ?

Je ne ferais pas la liste de toutes les choses que vous pourriez ramasser, déjà parce qu’elle ne serait être exhaustive et puis parce que chacun doit laisser libre cours à ses sentiments. Chacun doit se laisser guider par ce qu’il ressent quand il voit quelques choses. Laissez-vous guider par vos sens ! Ça ne sera peut-être pas évident au début, surtout si vous n’en avez pas l’habitude, mais faites-vous confiance et laissez-vous porter par l’environnement dans lequel vous êtes. Plus vous sortirez, plus vous trouverez de choses qui vous attirent !

J’ajouterai un élément que je trouve important, même si on est souvent tenté, surtout quand ce sont nos enfants qui sont à la manœuvre, de dire non à ce qu’ils ont trouvé et d’ajouter un petit « ça ne sert à rien » au passage, soyons vigilant de ne pas provoquer, chez nos loulous, quelques déchirements car en général ils sont blessés d’entendre ça ! Eh oui, pour eux, c’est important, c’est un trésor ! Il n’y a pas de superflu.

De quels matériels ai-je besoin pour ma table de la nature ?

En sortie

A chaque sortie nature, il est tout bonnement impossible pour nous de revenir les mains vides. Chaque membre de la famille trouve toujours un petit quelque chose qui a attiré son regard et qu’il veut emmener avec lui. Alors en fonction de ce que chacun trouve, il faut se creuser la tête pour savoir comment le ramener et qui va le porter.

Je vous partage d’ailleurs cette petite anecdote de l’été dernier qui nous fait encore bien sourire quand on y repense. Nous avons profité lors de nos vacances à la montagne de la rivière qui coule au pied du camping, le Giffre. La rivière et sa berge nous ont permis de profiter du sable noir, de l’eau glacial, de faire des ricochets et plein d’autres activités. Les cailloux de la rivière sont tellement beaux que nos chers enfants ont voulu en ramener avec eux jusqu’au camping. Jusque-là pas de souci me direz-vous mais ils ont voulu en ramener plein et forcément pas les plus petits ! La route du retour même si nous n’étions pas loin s’est révélée être très très très longue pour tout le monde.

Ramasser des trésors de nature pour la table de la nature.

Je vous conseille donc d’avoir toujours sur vous,

  • Des gants ;
  • Des sacs de différentes tailles, on privilégiera des sacs en tissu ou en kraft ;
  • Un bocal pour la pièce fragile que vous pourriez trouver et qu’il serait dommage de casser tout de suite ;
  • Un bon sac à dos car tout porter à la main peut être compliqué ;
  • Une petite scie peut s’avérer utile, ça évite de rentrer avec un arbre entier 😊 ;
  • Un carnet pour écraser les fleurs et les feuilles des plantes (non protégées bien sûr) en attendant de pouvoir les mettre dans une presse ;
  • Et surtout, n’oubliez pas vos muscles ! 😉
Profitez de ces sorties nature pour remplacer vos sacs plastiques par des sacs réutilisables et facilement recyclables.

Sur la table

Pour minimiser les risques et protéger nos petits trésors, il va falloir aménager la table. Le matériel nécessaire ne nécessite pas d’investissements particuliers : des pots, des coupelles, des boîtes, de la ficelle, …

N'oubliez jamais d'emmener de quoi ramener vos petits trésors !

Quelques éléments indispensables pour faciliter l’intérêt et la découverte :

  • une loupe ordinaire ;
  • une loupe de botaniste ;
  • une pince à épiler ;
  • de la colle liquide ;
  • des feuilles blanches ;
  • des crayons de couleur ;
  • de la peinture ;
  • une presse à feuilles.

Vous pourrez trouver sur certaines tables, un microscope, mais là, c’est au choix de chacun car le bon fonctionnement d’un microscope demande de la préparation.

Pour attirer la curiosité, il faudrait pouvoir mettre à disposition quelques livres facilitant les recherches en lien avec certains objets ou le thème de la table que vous aurez choisi.

Ce matériel sera à varier en fonction des capacités de vos loulous.

Pour les éléments fragiles, nous devons aider nos enfants à comprendre que ça l’est et à y prêter une attention toute particulière. Et puis si jamais ça casse, tant pis, même si c’est parfois difficile à avaler. C’est une étape indispensable pour que l’enfant comprenne cet état de fragilité. C’est ce qu’on appelle de l’apprentissage concret.

Alors, pour que finalement ces petits trésors de nature deviennent utiles, je vous propose de découvrir comment les mettre en valeur grâce à la table de la nature.

Comment se passe les choses sur la table de la nature ?

La philosophie

Chacun est libre ensuite de faire ses découvertes. Chacun s’en occupera au gré de ses envies et de l’attirance du moment. Mais concernant nos loulous, vous pourriez être surpris de voir à quel point cette table peut les attirer. Elle devient un lieu de contemplation, de science et d’imaginaire. Les choses peuvent se transformer en d’autres et des mystères de la nature être soulevés. Attendez-vous à entendre des histoires sorties de nulle part et surtout, à vous retrouver avec des questions auxquelles vous n’auriez jamais pensé sans eux et qui vous pousseront à chercher pour apporter des réponses. On essaye dans la mesure du possible de ne pas rester sur un « je ne sais pas ». Alors si vos loulous sont en âge de faire des recherches, faites-les soit ensemble soit encouragez les à les faire de leur côté et surtout, surtout, à partager le fruit de leurs recherches avec vous ensuite. Ça permet d’ancrer les résultats de la recherche pour un peu plus longtemps que juste une simple lecture. Et puis ça fait si plaisir ! Si jamais, vos loulous ont besoin d’aide, c’est à vous de vous y coller, avec bien sûr, le loulou à vos côtés pour qu’ils puissent participer ou voir ce que vous faites et la démarche que vous avez.

La table de la nature est un véritable réservoir d’activités que nous ne pouvons imaginer tant qu’on ne l’a pas testée.

Thème ou pas thème ?

Vous pourrez trouver des exemples de table de la nature sur le net. La pratique la plus courante consiste à organiser la table selon une certaine thématique que l’on va faire tourner régulièrement. Le thème peut varier selon les saisons ou le milieu qui a été visité précédemment ou encore par une thématique précise comme les oiseaux, les nids, les animaux de la mare…

A la maison, notre table de la nature est comme une vraie malle au trésor. Nous y mettons tout ce que nous trouvons dans la nature. Nous amassons ainsi un trésor de plus en plus gros et on le voit. Chacun peut en profiter librement, pas besoin d’aller farfouiller dans le garage ou dans d’autres étagères, tout est là, à disposition.

Là encore, faites comme vous le sentez et vous en vous avez envie. Profitez tout simplement des merveilles qu’offrent la table de la nature !

Les activités

La liste ne serait être exhaustive car tout dépend de vos inspirations, de votre créativité et de celles de vos loulous. Je vous indique ci-après les principales activités que nous avons expérimentées et qui marchent encore avec nos loulous.

  • Le dessin :

La représentation de ce qu’on observe marche très bien chez nous mais je pense que Ma Dame EDLN inspire beaucoup les enfants puisqu’elle est elle-même une artiste.

Il pourra se faire à la peinture aux doigts, aux pinceaux, aux crayons de couleur, aux bâtons, …

  • Le modelage :

Toutes les matières sont les bienvenues, elles seront à adapter en fonction de l’âge de vos enfants pour éviter les difficultés et les dangers. Chez nous, vous trouverez de la pâte à modeler, de la pâte FIMO, de la porcelaine froide maison, de l’argile blanche ou rouge, de la boue, …

  • Le collage :

Pour faciliter la créativité, il faut permettre à l’enfant de pouvoir donner libre cours à ses envies de construction surtout quand il a ramassé un peu de bois. La colle est donc indispensable pour arriver sans danger à ses fins. La colle peut aussi servir à créer des formes à partir des feuilles d’automne. Prévoir donc un peu de colle UHU, colle à bois, bâtons de colle thermique pour les plus manuels, …

  • L’identification :

Prévoir des petites étiquettes sur lesquelles l’enfant pourra écrire le nom des objets ou des différentes parties qui constituent l’objet analysé. Vous pourrez aussi, si l’enfant ne sait pas encore écrire mais déchiffre déjà les sons, lui écrire les mots à sa place.

Et pour finir, les bienfaits de la table de la nature

La table de la nature permet de prendre le temps, le temps :

  • De mettre les sens en éveil : toucher, sentir, observer
  • Développer sa motricité fine : les éléments ramassés demandent sûrement à être manipulés avec douceur et prudemment
  • D’échanger avec les autres sur ses trouvailles et ses découvertes lors de l’observation
  • D’apprendre du vocabulaire (d’étoffer son langage) et de découvrir de magnifiques choses sur la faune, la flore, le minéral, …
  • De profiter d’un bon moment de détente en nature et de s’ouvrir pleinement aux cadeaux de la nature
  • De bénéficier de tous les bienfaits qu’il y a traîner en nature tant pour les petits que pour les grands (liens vers nos articles dédiés aux bienfaits de la nature pour les enfants et les parents)

Il faut donc que l’enfant puisse y avoir accès en permanence et aussi longtemps qu’il le souhaite.

Alors oui, ramasser un peu tout ce qu’on trouve en nature vient alourdir le sac à dos ou encombrer les mains, mais passer ces quelques inconvénients, ça en vaut vraiment la peine. L’intérêt soulevé par la table de la nature peut réellement être fort, surtout si l’enfant est libre de pouvoir explorer tous les objets qui s’y trouvent. Et puis sincèrement, chez nous, moi aussi je prends beaucoup de plaisir à contempler nos trouvailles.

Avez-vous déjà testé la table nature ? Pour vous ou vos enfants ? Qu’en pensez-vous ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *