Nous connaissons les 5 principaux sens d'un être humain, mais en y en aurait-il un sixième ?

QUEL SERAIT NOTRE SIXIEME SENS NATURE ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler qu’il existerait un sixième sens, par exemple chez les femmes, on parle souvent qu’elles sont équipés d’un sixième sens, l’intuition.

Certains vont même au-delà en désignant x sens en plus, on retrouve des noms comme la thermoception (capacité à percevoir la température qui permet de ne pas se brûler à outrance), la nociception (perception de la douleur), l’équilibrioception (le sens de l’équilibre) ou encore la proprioception (capacité à ressentir et à localiser sans la vue).  Et il en existe encore beaucoup mais que je ne considère pas important ou pas en accord avec notre sujet de la nature.

Prenons ensemble deux possibilités entièrement liés à nos sens et à notre attachement à la nature. Et voyons ce qu’il faudrait faire si elles étaient notre sixième sens.

1 – La synthèse de tous nos sens

Vous vous imaginez arriver à vous servir de tous vos sens en même temps ? A les faire coordonner entre eux ?

Ce qui paraît impossible est en réalité possible. Des personnes depuis des siècles ont cette faculté. Et nous pouvons, vous pouvez vous aussi faire comme eux.

Nous pourrions donc interagir en pleine conscience et tous les sens en alerte comme on le dit si souvent sur les animaux mais dont nous sommes bien incapables aujourd’hui. Mais voilà, il est possible pour nous de changer et de faire quelque chose pour remédier à cela.

L’objectif va être de faire comme lorsque vous écoutez de la musique et dansez en même temps. Vous utilisez deux sens même si le deuxième est plus abstrait, en premier l’ouïe et ensuite le toucher pour bouger.

Pour développer ce sens, il va falloir mettre des couleurs sur des sons et des sons sur des couleurs. Il faudra réussir aussi à mettre des formes sur des couleurs et sur des sons et des sons sur des formes. Mettez maintenant une odeur sur une couleur et une couleur sur l’odeur. Vous irez plus loin et associant des odeurs à des sons, à des formes et à des textures.

Vous aurez compris le principe, à partir d’un sens, il vous faudra ajouter les autres sens pour en faire un ensemble de sens pour une chose. Ainsi tout le corps se met en éveil pour une couleur, une texture, un son, une saveur, un arôme.

Imaginez vous un instant être en synergie avec vous-même, quel serait le sixième sens dont vous auriez besoin pour y parvenir ?

Créez vous des scènes imaginaires dans lequel tout est complet, où tous les sens sont en éveil.

Vous venez de rendre votre vie VIVANTE et COMPLETE. Le corps ne fait réellement plus qu’un.

Pour favoriser l’entretien de cette synesthésie vous pouvez créer chez vous un espace synesthésique. Cet espace, cet environnement sera votre havre de paix, il encouragera en vous l’équilibre, la créativité, la connectivité avec vous-même. Dans cet espace rien ne vous résistera !

Voyons ensemble comment il faut si prendre :

  • Réservez vous une pièce en faisant bien attention à la qualité de l’éclairage naturel (voir point suivant) ! Videz-la ! On repart de zéro. Ça devient à partir de maintenant votre repaire. Oui oui comme un repaire de brigands ou si vous préférez, votre centre des opérations top secrètes.

  • Votre pièce devra être la plus naturellement lumineuse possible. La lumière du soleil est plus génératrice de bienfaits que la lumière artificielle. Pour l’éclairage artificiel, parce qu’il en faut, optez pour des lumières plutôt blanches de manière à ce que les couleurs de votre espace et de travail soient les plus vraies possibles. La lumière chaude ou jaune modifie les couleurs et il vous sera difficile d’être artistiquement efficace dans ces conditions.

  • Installez-y un système audio de bonne qualité pour diffuser de la musique pendant vos séances de travail. Pour découvrir la musique dont vous avez besoin, rendez-vous sur l’article « comment développer son ouïe » rédigé précédemment. Vous pourrez ainsi optimiser l’efficacité du son sur vous.

  • Créer un décor dans votre pièce. Décorez les murs en y affichant des tableaux ou photographies d’artistes qui vous inspirent. Suspendez au plafond un mobile, le mouvement est intéressant dans une pièce.

  • Mettez y des plantes vertes et des bouquets de fleurs pour les couleurs. Renouvelez le tout régulièrement, votre cerveau doit être sollicité pour être en activité. (L’article dédié au développement de la vue vous donnera des astuces pour travailler ce sens)

  • Installez des meubles confortables, de quoi vous détendre : divan, fauteuil, coussins moelleux, hamac, …

  • Toutes les activités sont les bienvenues dans votre atelier alors installez toutes vos affaires pour les avoir sous la main.

  • Votre nez doit aussi y trouver son compte alors installez dans votre espace des pots pourris, de l’encens, un diffuseur d’huiles essentielles.

  • Faites attention à la qualité de l’air de votre pièce. Ne vous bloquez pas à cause de ça alors veillez à ce que l’air soit pur et sain. Les plantes vertes vont y contribuer mais il faut faudra de quoi réchauffer ou refroidir la pièce et aussi de quoi l’humidifier ou la déshumidifier.

2 – Le sens du bonheur

Vous êtes-vous déjà pourquoi demandé cette pièce ou cet endroit ne vous plaisez pas. Vous ne le sentez pas.

Et si cette capacité venait de notre sixième sens, d’un sens qui nous servirait de boussole, de guide vers le bonheur. Celui-ci serait réfractaire aux endroits qui nous paraissent malsains mais à nous uniquement alors que notre voisin par exemple ne ressent pas du tout la même chose.

Il s’agirait donc du sens qui nous connecterait au monde.

Et ce sens serait responsable de notre bonheur et de notre bien-être en forêt. Il capturerait tout ce que la nature met à notre disposition et nous dirait : « là c’est bon, tu es bien ! »

Plus le paysage est beau, plus nous sommes heureux !

Ce sentiment serait accentué par le fait qu’en nature nous sommes témoins du miracle de la vie. Et cette effervescence autour de nous participe à nous insuffler un nouveau souffle de vie.

Nous sommes donc non seulement heureux en nature mais le must est que ce sentiment peut aussi avoir une influence sur notre avenir. Si vous pensez à votre prochaine sortie nature et à tous les bienfaits qu’elle vous apporte et comment vous allez pouvoir en profiter en faisant appel dans cette projection à tous vos sens, vous allez être heureux, vous allez ressentir de la joie rien qu’à l’idée de vous y projeter.

Je suis persuadé que ce genre de sentiment ne vous est pas inconnu. Tout comme l’idée d’un bon repas ou d’une bonne pizza fait saliver, l’idée de partir en vacances ou de partir en forêt peut vous rendre heureux. On se projette en images mais aussi en sensations.

Ne serait-ce pas génial de pouvoir ainsi avoir à disposition la recette du bonheur ?

Ce dernier article vient finalement terminer ma série sur les 5 sens communs dont les articles sont disponibles sous chaque nom de sens (vue, odorat, ouïe, goût, toucher). Lorsque j’ai eu vent de cette idée d’un sixième sens, je ne m’attendais pas à tomber sur deux sens possibles qu’il est possible de développer de sorte de pouvoir encore plus se rapprocher de la nature et surtout de dire “oui la nature me fait du bien” et “oui vivre en harmonie avec moi-même” est indispensable pour se recentrer et se reconnecter avec soi-même et la nature.

Quel serait le sixième sens pour vous indispensable à cultiver pour soi-même et la nature ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *