Que serions-nous si nous perdions la vue ? N'est-ce pas le premier sens du bien-être et du bonheur ?

LA VUE : 8 ASTUCES POUR AIGUISER NOS YEUX

Je vous propose dans cet article de poursuivre la démarche que nous avons entreprise en cherchant à développer une qualité très importante pour nous : la CURIOSITE. Pour y parvenir, je vous propose d’étudier en quoi notre sens, la vue, peut nous être utile.

C’est un projet qui me tient à personnellement à cœur car je suis ce que j’appelle un « curieux de tout”. Un rien me suffit pour m’intéresser à un sujet et chercher à vouloir en savoir plus quand ça ne va pas plus loin avec le passage à l’acte. Beaucoup des activités que j’ai faites, que je fais ou que j’aimerais faire viennent souvent d’une petite graine plantée par une rencontre, une vidéo, une curiosité, …

Je constate que mes enfants le sont aussi mais pas au niveau de ce que je voudrais donc je me suis lancé le projet de les attirer vers la curiosité en montrant davantage avec mon épouse ce sur quoi nous sommes curieux, comment nous répondons à ce désir chez nous. En gros, faire comme je l’ai écrit mais que je n’appliquait pas forcément : fais et ils feront !

La curiosité passe par les 5 sens tout comme l’éveil à la nature passe par les mêmes sens.

Alors je me lance dans la rédaction de 5 articles, un par sens, en commençant par celui de la vue.

Léonard de Vinci a d’ailleurs écrit sur ce sens que « l’œil embrasse toute la beauté du monde”. Ouvrir les yeux de mes enfants à la beauté du monde animal, végétal, minéral, humain, architectural, … est un de mes objectifs.

Je partage donc avec vous les trucs et astuces que je vais mettre en place pour moi et j’espère aussi avec les enfants ensuite, pour que nous développions ensemble l’amour de toute la création en aiguisant notre sens de la vue !

Ouvrir simplement les yeux ne suffit pas, nous sommes tellement sollicités visuellement de nos jours que nous ne voyons plus, ne voyons plus les détails ni ce qui fait que telle ou telle chose est si belle et si rare.

Il faut revenir à la base de ce sens, la vue, pour par la suite voir plus loin, plus profondément et plus intensément. L’objectif est de pouvoir ne faire plus qu’un avec le monde naturel qui nous entoure.

Voici les premières idées que j’ai pu dénicher pour développer notre acuité visuelle :

1 – La photo souvenir

Dans un lieu quelconque et dans une position confortable, gardez le silence si vous êtes en famille ou en groupe et utilisez votre vue pour observer attentivement votre environnement. L’objectif est d’essayer de mémoriser le plus de détails possibles comme le ferait un appareil photo au moment où on presse le déclencheur. Une fois que la photo est prise, fermez les yeux et contemplez votre photo. Mémorisez chacun des détails.

Lorsque vous pensez être prêt, rouvrez les yeux doucement et contemplez à nouveau votre paysage. Tout y est ? Bravo ! S’il en manque, ce n’est pas grave, vous êtes en train d’apprendre, vous recommencerez plus tard ailleurs ou au même endroit, c’est au choix.

Vous avez des éléments en plus, félicitations ! Vous êtes un doux rêveur !

2 – Les nuances de couleur

Tout comme une situation n’est pas noire ou blanche, un arbre n’est pas vert et marron, une pâquerette blanche et jaune ou la mer tout simplement bleue.

Pour y percevoir toutes les nuances, prenez le temps de vous attarder sur le monde qui vous entoure.

Choisissez un objet ou autre, peu importe, mais prenez quelque chose que vous aurez le temps de contempler. Si vous choisissez un arbre, ne prenez que le tronc pour cette première expérience, vous pourrez prendre le feuillage une autre fois. Attardez-vous sur chaque détail du tronc, sur chaque rainure, creux, bosse, … regardez toutes les nuances qui composent ce tronc.

Magnifique n’est-ce pas ? Il s’en passe des choses-là sous vos yeux !

3 – Le jeu de lumière

Un photographe connaît bien le sujet, c’est un élément majeur pour lui composer son image.

Endosser une fois encore le rôle de photographe dans cet exercice.

En forêt, regardez le jeu de lumière provoqué par le soleil à travers le feuillage des arbres. Le matin, tôt, prenez le temps de regarder la brume sur un champ ou sur une étendue d’eau. Vous pourrez non seulement y distinguer son mouvement mais aussi le jeu d’ombres provoqué par les objets sous cette brume. Les nuages avec le soleil ou la pluie apportent eux aussi de superbes jeux de lumières quand on prend le temps de lever la tête.

4 – Le mouvement

Voir des humains courir partout est usant tout comme le ballet incessant des voitures sur une route ou une autoroute. Je vous propose ici de voir, de regarder le ballet des papillons, des abeilles ou autres insectes ou oiseaux qui vous entourent. Analysez leur comportement, essayez de deviner à l’avance ce qu’ils vont faire une fois que vous aurez suffisamment regardé leur comportement. « Tiens cet oiseau va venir se poser, il va mettre sa queue comme ça ou encore ce paillon lorsqu’il va se poser pour butiner va fermer les ailes, … »

5 – Les formes

La nature est faite de formes géométriques, l’aviez-vous déjà remarquée ?

Je suis sûr que oui mais il est temps d’aller le confirmer et surtout d’en profiter.

En fonction de la saison, du temps, de votre environnement, choisissez quelque chose et observez-le rigoureusement pour en dégager des formes. J’entends par là y chercher des axes symétries, des motifs qui se répètent, une division de forme (je pars de 1, puis j’arrive à 2 puis …).

Ces formes sont appelées fractales, c’est un schéma qui se répète encore et encore et présente la même apparence à n’importe quelle échelle. Pétales, flocon de neige, plante, pomme de pin, feuilles, … toutes ses formes se répètent encore et encore.

6 – La description

Posez des mots sur ce que voyez. On passe notre temps à voir mais nous parlons rarement de ce que nous voyons vraiment.

Ici, vous allez verbaliser chaque élément, soyez le plus précis possible. Ne survolez pas l’objet ou la scène de votre attention. Plus vous serez précis, plus le paysage se dessinera dans votre mémoire. Ce sera peut-être l’occasion aussi d’aller chercher du vocabulaire pour être encore plus précis la prochaine fois.

Cet exercice nous déconnecte de l’environnement autour de nous pour nous focaliser sur ce qui retient notre attention à ce moment présent. Un moment qui se transforme en un instant détente et permet vraiment de se ressourcer.

Décrire un objet le plus précisément possible permet d'enrichir son vocabulaire et d'exercer sa vue

7 – La visualisation consciente

Tout comme l’exercice du photographe du début nous permet de visualiser une scène immédiate, la visualisation consciente permet à un instant de votre journée de vous projeter dans ce que vous voulez visualiser. Peu importe l’objet de votre visualisation mais soyez, là aussi précis dans votre exercice.

Cet exercice est excellent pour la mémoire et la créativité. Il aide aussi à atteindre plus facilement nos objectifs.

Privilégier les moments de la journée où vous êtes le plus détendu de manière à pouvoir vous immerger pleinement dans vos pensées et aussi, pour pouvoir fermer les yeux pour éviter toute distraction.

N’hésitez pas à y inclure tous les autres sens pour rendre cette visualisation consciente la plus complète qui soit.

La visualisation consciente est une autre technique pour apprendre à voir les choses

8 – Le studio photo ou la galerie d’art

Faites de votre lieu favori, un lieu d’inspiration. Affichez une photo qui vous plaît et vous inspire dans un endroit où vous pouvez vous arrêter quelques instants chaque jour pour l’admirer. Observez-la pendant 5 minutes, vous verrez qu’à chaque séance vous découvrirez de nouvelles choses. Vous allez affiner votre regard, votre vision sur les objets. Vous allez apprendre à voir plus de choses au fur et à mesure beaucoup plus rapidement qu’au début.

Changez de photo chaque semaine ou tous les 15 jours pour travailler votre sens de la vue.

En fin de chaque journée, pratiquer la visualisation consciente pour ancrer ces images dans votre mémoire. Souvenez-vous ces images doivent être inspirantes pour vous sans quoi il est inutile de les mémoriser si elles ne vous évoquent rien.

Tous ces exercices ont pour objectif de vous aider, de nous aider à nous rapprocher de la nature, d’apprendre à l’aimer, de profiter de ses bienfaits et d’en prendre soin.

Les exercices que j’ai réunis ici pour développer le sens de la vue vous nous permettre de pouvoir ensuite trouver le bon sit-spot. C’est aussi un premier pas vers le dessin et donc le journal nature que nous aborderons également sur ce blog un peu plus tard. La vue est essentielle à tout artiste !

Avez-vous d’autres idées d’exercices qui peuvent aider à entraîner son oeil à mieux percevoir les choses pour voir ce que nous ne parvenons pas à voir normalement ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *