Les fleurs nous entourent, on les regarde peut-être chaque jour et on s'émerveille peut-être chaque jour devant leurs couleurs mais prenez-vous le temps de vous arrêter pour les sentir ?

L’ODORAT : 5 EXERCICES POUR FAIRE DE VOTRE NEZ, UN NEZ

On continue notre série sur le développement de nos sens, après la vue, l’ouïe, je vous propose ici de découvrir comment affiner notre sens de l’odorat.

Tout comme les deux autres sens déjà abordés, notre odorat est lui aussi également en permanence sollicité. Le nez, organe puissant grâce aux très très nombreuses cellules olfactives qu’il possède, est capable de discerner une molécule odoriférante parmi des milliards.

C’est également par lui que l’air que nous respirons entre dans notre poumon et c’est lui qui assure la filtration de toute cet air qui nous permet de respirer jour et nuit et d’être vivant.

C’est par lui aussi que la nature guérit ! Les huiles essentielles naturelles qui se dégagent dans une forêt via les phytoncides et les huiles essentielles commercialisées de nos jours, nous guérissent.

Alors, voyons comment faire de notre nez bien plus qu’un simple tuyau d’air et découvrons quelques exercices pour nous reconnecter à notre odorat et pour reprendre le temps de bien respirer.

1 – Enrichissez votre vocabulaire

Que dites-vous en général lorsque vous sentez une odeur ? « Ça pue ! » ou alors un « Ça sent bon ! » ? Il faut bien reconnaître que par défaut, notre vocabulaire est assez basique voire même, soyons honnête, très limité dans le domaine olfactif.

Il est temps d’y remédier et d’apporter un peu de nuances et de précisions à ce que nous sentons.

Savez-vous que pour décrire ce que sent un parfumeur, appelé aussi nez, ce dernier utilise plus de 7 nuances ? Nous sommes bien des 0 nuances que nous abordions tout à l’heure avec le simple « ça pue » ou « ça sent bon ».

Découvrons ensemble comment un nez classe les odeurs :

  • Florale (assimilée aux notes fleuries comme la rose, le jasmin, le mimosa, …)
  • Mentholée (assimilée aux odeurs aromatiques en raison de la tonalité verte et herbacée qu’elle inspire)
  • Musquée (assimilée en générale à l’odeur animale, elle est tenace et forte)
  • Résineuse (assimilée aux odeurs de pin, sapin, …)
  • Mauvaise (genre œuf pourri)
  • Acre (assimilée au vinaigre)

Vous pourrez également entendre un nez parler de notes aldéhydées, ambrées, aromatiques, boisées, chyprées, cuirs, fleuries, fougères, fruitées, gourmandes, hespéridées, marines, orientales, poudrées, vertes, …

Il y a de quoi être jaloux, non ? Leur nez n’est plus un simple nez ! Un parfumeur peut ainsi mettre des mots sur ce qu’il sent, la vie a une autre odeur pour lui, une autre saveur, ce n’est ni noir ou blanc, mais au contraire, tout est rempli de nuances.

Je vous propose donc d’apprendre à connaître davantage ces termes et d’apprendre à les utiliser à bon escient. Vous pouvez aussi en inventer d’autres et les utiliser pour décrire ce que vous sentez dès qu’une odeur sera associée à quelque chose.

2 – Connectez-vous à votre nez, à votre odorat

Maintenant que nous avons vu qu’il y a toute une palette de mots pour décrire ce qui arrive jusqu’à notre nez, il va falloir se connecter à notre odorat volontairement.

Forcez-vous à sentir les éléments qui vous entourent !

Vous lisez, sentez votre livre. Vous buvez un café, humez-le ! Vous avez un beau fauteuil en cuir, reniflez-le. Vous faites la cuisine et utilisez des épices ? Alors sentez chaque pot avant d’en mettre dans votre plat.

Sentez, sentez au maximum les choses qui vous entourent et nommez-les.

Ecrivez ensuite tout ce que vous évoque chacune des odeurs, les bons moments qu’elles vous rappellent.

Nous l’avons vu dans l’article entièrement dédié à la CURIOSITE, votre carnet ne doit jamais vous quitter, vous commençais à comprendre pourquoi maintenant, non ? C’est qu’il y en a des choses à écrire à l’intérieur au quotidien.

Notez tout ce que les odeurs du quotidien révèlent en vous.

3 – Vivez une journée senteur

Choisissez une journée et vivez-la intensément, faites-vous mener par le bout du nez. Laissez-vous guider par votre odorat !

Allez au marché, à la ferme, à la campagne, sortez sous la pluie, parcourez le monde à la recherche des odeurs !

Notez une fois encore ce que vous ressentez face à tous ces parfums, notez en quoi ils influencent vos émotions et indiquez les souvenirs que certains vous rappellent.

4 – Senteurs masquées, l’odorat en jeu

Jouez avec votre famille ou avec des amis au jeu du loto des odeurs. Prenez des odeurs fraîches et faites-les deviner aux autres joueurs soit en leur bandant les yeux soit enfermant dans des boîtes les articles à sentir.

Vous qui serez en train de travailler sur le développement de vos odeurs, soyez précis lorsque votre tour sera venu, décrivez chaque senteur du mieux possible et soyez attentif à votre réaction. Certaines odeurs sont répulsives, d’autres en redemandent, … connectez-vous une fois encore à votre odorat pour mieux vous connaître.

5 – Apprenez à respirer en conscience

Avez-vous déjà eu l’impression d’être apnée lorsque vous faites quelque chose ?

Avez-vous déjà senti que vous respiriez par la bouche et plus par votre nez même quand vous n’êtes malade ?

Ces réflexes que vous avez peut-être pris aujourd’hui viennent perturber le bon fonctionnement de votre respiration et donc de votre interaction avec les odeurs. Votre odorat ne peut intervenir dans le processus de ce qui entre par la bouche. En respirant l’air par la bouche, vous perdez les bienfaits du filtre naturel des poils de votre nez, les substances guérisseuses qui circulent dans l’air deviennent inefficaces. De plus, vous vous détendez beaucoup moins bien en ne respirant pas comme vous devriez le faire naturellement.

Une bonne respiration doit être faite en inspirant par le nez et en expirant par la bouche.

Reprenez dès maintenant les bons réflexes en prenant juste quelques minutes par jour pour vous focaliser sur votre respiration. Augmentez la fréquence par jour de ces exercices et choisissez le bon moment, vous ne devez pas être dérangé pendant votre respiration consciente. Par la suite, vous pourrez augmenter la durée de quelques minutes à chaque fois.

Installez-vous confortablement debout sur vos jambes, équilibrez bien votre corps sur chacune de vos jambes. Inspirez par le nez en suivant votre fréquence cardiaque et levez les bras par un grand arc de cercle jusqu’au-dessus de votre tête tout au long de l’inspiration. Puis expirer lentement par la bouche tout en suivant votre rythme cardiaque là-aussi tout en abaissantvos bras au même rythme. En recommencez cet exercice pendant quelques minutes.

Le nombre d’inspirations et d’expirations va dépendre de votre rythme cardiaque et donc de la consommation d’air par votre organisme. Celle-ci sera plus élevée au début de l’exercice qu’à la fin. Si vous sentez que vous devez être en haut au bout de 3 inspirations pour ne pas finir en apnée, augmentez l’allure de vos bras et redescendez à la même vitesse que vos 3 inspirations. En continuant l’exercice et en vous focalisant sur votre rythme, vous allez remarquer qu’à un moment, vous allez pouvoir passer à 4 inspirations et 4 expirations, votre cadence de montée et descente va donc ralentir. Continuez ainsi jusqu’à la fin de votre exercice.

Cet exercice est idéal pour rendre le pouvoir à votre nez et donc à votre odorat.

Ces 5 exercices complets ont pour objectif de vous reconnecter à votre environnement par l’odorat mais pas seulement. Les mots que vous avez appris à mettre sur chaque fragrance sont là pour rendre les choses plus complètes. Retrouver une respiration normale a pour objectif de vous aider à vous sentir mieux au quotidien et de relâcher les pressions thoracique.

Nous approchons petit à petit de la recette parfaite pour profiter pleinement de notre sit-spot. Vous parviendrez à l’identifier clairement après notre tour d’horizon des 5 sens qui composent l’homme.

Comme toujours, n’hésitez pas à partagez avec moi tous vos trucs et astuces qui viendront enrichir cette pratique et rendre notre odorat plus fin au fil du temps.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *