Le sureau noir est à l'honneur à la fois pour ces fleurs et pour ces fruits.

LE SUREAU NOIR : LES BIENFAITS DE L’ARBRE AUX FEES

Nous y sommes ! Le sureau noir est en fleur, c’est le moment d’aller profiter de ses fleurs. Les fruits se récolteront sur juillet-août.

Vous pourrez trouver le sureau noir dans de nombreux endroits naturels mais aussi dans des endroits très communs comme les parkings, bords de route, … Attention à la pollution sur ces endroits-là.

Le sureau noir est un arbrisseau ou un arbuste que l’on apprécie pour ses fleurs et ses baies noires. Je vous invite à découvrir tout ça ci-dessous.

Le sureau noir est un arbuste ou arbrisseau, ce n'est pas une plante.
Le sureau noir est un arbuste pouvant atteindre 5m de haut.

Un peu de botanique

LES BRANCHES

Les branches sont reconnaissables assez facilement grâce aux lenticelles qu’elles possèdent, c’est comme des verrues  qui parcourent les rameaux.

Les branches ont un cœur particulier car sa moelle est blanche et possède une texture de mousse.

LES FEUILLES

Les feuilles possèdent 5 à 7 petites feuilles, on dira en réalité en botanique, qu’une feuille possède 5 à 7 folioles. Dans le cas du sureau noir, une feuille n’est pas une feuille verte comme le disent les débutants. Il existe de nombreuses espèces qui sont dans ce cas. Alors, autant se familiariser avec le bon vocabulaire tout de suite.

La feuille étant composée d’un nombre impair de folioles, on dit que la feuille est imparipennée.

Une foliole est également dentée. Si vous froissez une foliole entre vos doigts, vous pourrez sentir la très mauvaise odeur de musc qui s’en dégage, beurk !

Les feuilles du sureau noir ont des folioles dentées.

LES FLEURS

Ses inflorescences sont organisées en corymbes car il y a plusieurs ramifications. Ses corymbes sont d’un bon diamètre et pourront facilement atteindre 20 cm environ.

Les fleurs sont petites et blanches avec des anthères jaunes.

 Les anthères sont ces petits sacs jaunes de pollen que l’on trouve au bout des étamines. C’est ce qu’on appelle l’organe mâle de la fleur.

Les fleurs sont composées de 5 pétales soudés.

Contrairement à l’odeur des folioles que j’abordais avant, les fleurs sentent vraiment très bon.

LES FRUITS

Il s’agit de petites baies noires pleines de jus violet.

Le Sureau noir est bon pour la santé

Le sureau possède de nombreuses propriétés qui varient en fonction de la partie utilisée. Faisons un petit tour d’horizon :

LES FLEURS

Elles ont les propriétés suivantes :

  • Adoucissantes
  • Émollientes
  • Sudorifiques
  • Diurétiques
  • Anti-inflammatoires
  • Fébrifuges
  • Favorisent les sécrétions bronchiques

Elles sont consommables :

En infusion à boire pour lutter contre les troubles respiratoires, les troubles ORL, les troubles urinaires, la fièvre et les œdèmes. L’effet diurétique n’est plus à démontrer non plus.

Elles sont utilisables :

  • En gargarisme ou bain de bouche pour lutter contre les problèmes de gorge
  • En cataplasme ou lotion pour lutter contre les troubles cutanées comme l’eczéma, l’urticaire, les engelures et la peau irritée
  • En bain oculaire ou fumigation pour lutter contre les troubles oculaires comme la conjonctivite ou les orgelets

Le coin RECETTES

Pour préparer une infusion à boire de fleurs séchées, il faut environ 50 gr de fleurs séchées et un litre d’eau bouillante. Laisser infuser pendant une bonne dizaine de minutes. Boire environ 4 bols par jour pour les cas cités plus haut.

Pour préparer une infusion concentrée de fleurs séchées pour des applications externes, prendre environ 100 gr de fleurs séchées et un litre d’eau bouillante. Laisser infuser pendant une bonne dizaine de minutes. Utiliser ensuite soit sous forme de compresse ou soit sous forme de bain de bouche.

LES FRUITS

Ils ont les propriétés suivantes :

  • Laxatives
  • Purgatives
  • Diurétiques
  • Sudorifiques
  • Anti-rhumatismales
  • Anti-inflammatoires
  • Antioxydantes
  • Antibactériennes
  • Antivirales
  • Antigrippales
  • Antidiabétiques

Ils sont consommables :

  • Crus pour lutter contre la constipation
  • En sirop pour lutter contre la grippe et autres infections virales ou bactériennes.

Le coin RECETTES

Pour les consommer Crus, il faudra impérativement veiller à retirer les graines comme évoqué plus haut pour ne pas s’empoisonner.

Pour faire un sirop, il faut utiliser soit des fruits bien mûrs qu’il faudra passer au tamis pour en extraire le jus uniquement soit utiliser des fruits qu’il faudra faire cuire quelques minutes pour que les fruits libèrent leur jus et on filtre le tout pour ne garder que le jus. On remet le jus obtenu ainsi qu’une substance sucrée (sucre, miel, …) pour obtenir un jus onctueux que l’on conservera dans une bouteille propre et bien fermée. Il servira à lutter contre la grippe et autres infections virales ou bactériennes.

Autre idée recette, le sirop de sureau noir

LES BOURGEONS

Ils ont des propriétés suivantes :

  • Diurétiques
  • Favorisent la digestion et le transit intestinal
  • Anti-inflammatoires

Les bourgeons sont à utiliser en gemmothérapie.

Petit tour des nutriments que LE SUREAU NOIR apporte

Globalement, le sureau noir est riche en :

  • Potassium
  • Calcium
  • Phosphore
  • Fer
  • Sodium
  • Vitamines B2, B9
  • Vitamines C

Le Sureau noir en cuisine

Les fleurs épanouies nous offrent la possibilité de faire une belle et délicieuse limonade de fleurs de sureau. Prendre environ 5 beaux corymbes de fleurs bien ouvertes avec des anthères bien jaunes, 1 litre et demi d’eau, 150 gr de sucre, 1 citron et une cuillère à soupe de vinaigre de cidre. On met le tout dans une bouteille et on laisse fermenter pendant une semaine environ. A ce stade, la bouteille n’a pas besoin d’être hermétique, c’est après la fermentation où là il faudra filtrer le tout et transvaser la limonade dans une bouteille hermétique pour éviter l’explosion car le tout continue de fermenter même après filtration.

Les fruits se consomment cuits de préférence en raison de composés cyanogènes contenus dans les graines des baies. La cuisson rend ces composés toxiques inactifs ou alors il faut passer au tamis les fruits pour en retirer les graines. Les feuilles sont également toxiques donc on ne les mange pas.

Les fruits sont utilisés pour faire de la confiture, de la gelée, de la glace, de la crème dessert, de la sauce aigre-douce ou encore un vin pétillant si vous laissez les fruits fermenter. On peut mettre les fuit dans des muffins, sur des tartes, dans des clafoutis, crumbles, …

Les fleurs sont excellentes en beignets. On peut en faire un vin pétillant ou un succulent sirop parfumé. Les enfants en raffolent !

Avec un tel parfum, les fleurs se consomment également crues en étant ajoutées sur des tartes, des crèmes et des salades de fruits.

A ne pas confondre avec

Les fruits de sureau noir poussent en grappe et sont tombants.
  • Le sureau à grappes ou sureau rouge

La moelle de ses rameaux n’est pas blanche mais brune voire orangée. Les fruits sont disposés en grappe et non en corymbe. Les fruits ne sont pas noirs mais orangés.

On le trouve principalement en altitude.

Il n’est pas toxique mais présente peu de valeur contrairement au sureau noir.

  • Le sureau yèble ou petit sureau

C’est une plante herbacée et non un arbuste ou arbrisseau, il n’a donc pas de bois, c’est juste une tige.

Les fruits se dressent vers le ciel contrairement au sureau noir où ses fruits retombent.

Les anthères ne sont pas jaunes mais violettes à tendance rouges.

Il fleurit normalement plus tard que le sureau noir, vers juin à août quand le sureau noir en est déjà au stade des fruits.

Il est toxique que ce soit au niveau des fruits, des feuilles, des fleurs, … Prudence !

Au jardin

Il est possible de faire un purin de feuilles de sureau pour repousser les punaises, les pucerons, les chenilles, les cochenilles, les petits mammifères, les campagnols, les taupes.

Les fleurs de sureau peuvent servir à la conservation des pommes grâce à leurs propriétés anti-fongiques. Autre avantage de l’utilisation des fleurs est que les pommes prendront le goût de l’ananas.

Les fleurs séchées mises dans les caisses de pommes de terre empêcheront leur germination.

En route pour une petite gelée de fleurs de sureau noir.

Pour les enfants

  • Faire une flûte, un sifflet ou un kazoo après avoir creusé le bois. La moelle blanche se retire avec un bon coup de main ou une mèche de perceuse du bon diamètre.
  • Fabrication d’une sarbacane après avoir évidé les tubes.
  • Pour les plus manuels, il est possible de faire un appeau pour imiter le chant de la grive.
  • Les tubes creusés peuvent aussi servir à voir des pistolets à eau en ajoutant un gros piston.

Pour les artistes

  • Les fruits peuvent servir à teinter des tissus
  • Les fruits servent aussi à créer de l’encre de Chine en ajoutant du thé, de l’alun et de la gomme arabique

Prenez le temps d'humer le doux parfum des fleurs de sureau noir que vous récoltez !

Comme toujours lorsque l’on parle de cueillettes sauvages, ne vous lancez pas si vous n’êtes pas sûr ! Souvenez-vous de ce que je vous disais lors de mes précédents articles botaniques sur le pissenlit et la primevère officinale ou encore l’ail des ours« Pas sûr, pas pris ».

Autre règle d’or de la cueillette sauvage, on ne vide pas le lieu dans lequel on se trouve. On prélève avec parcimonie quelques corymbes, quelques grappes sur des arbustes différents de manière à ne pas tuer ce don de la nature.

N’hésitez pas à partager avec nous les recettes que vous avez essayées et celles que vous connaissez ! Nous pourrons ainsi tous profiter des bienfaits de ce fabuleux arbuste, le sureau noir.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

12 commentaires

  1. Bonsoir Stéphane , grâce à toi j’ai découvert les bienfaits du sureau noir, moi même amoureuse de la nature , j’ai découvert le sureau sous toutes les coutures😊, merci pour cet excellent article , j’ai énormément appris .

    1. Auteur

      Merci beaucoup pour ce retour ! Ça m’encourage à poursuivre ! La Nature est tellement naturellement généreuse avec nous qu’il est bon d’en profiter.

  2. J’aime beaucoup le fait que tu expliques toutes les manières d’utiliser cette jolie plante, pour les petits comme pour les grands, et toutes tes explications sur la nature donnent envie de s’y intéresser 😊

    1. Auteur

      La Nature est bonne pour tous, quel que soit notre âge et même quel que soit nos centres d’intérêt. J’adore ça ! Merci de pour ces beaux encouragements.

  3. Très bel article, très complet. Ah, la limonade de fleurs de sureau (sans vinaigre ici)😀… ici à 1000m le sureau n’est toujours pas en fleurs, on l’attend avec impatience pour la limonade…et la gelée!

    1. Auteur

      Merci beaucoup ! Vinaigre de cidre pas vinaigre blanc 😀, sinon beurk !!! Vous allez vous régaler, c’est top ! J’aime ce décalage de saison imposé par la géographie, ça permet de profiter plus longuement de certains produits naturels.

  4. C’est avec grand plaisir que je découvre ce blog. Cet article est très complet et me donne envie d’aller voir si je trouverai du sureau lors de ma balade le weekend prochain 😉 merci pour ce partage et au plaisir de lire les prochains articles.

    1. Auteur

      Merci beaucoup pour ce beau retour ! Il faudra me dire si vous en avez trouvé ! La recherche de la flore comestible transforme vraiment une promenade, on ne sait plus où donner de la tête. Il faut juste prévoir un peu plus de temps de rando du coup 😀.

  5. Bel article qui a complété mes connaissances.
    J’en fait du “champagne des fées” et je conserve les baies séchées pour préparer du sirop contre les maux d’hiver.

    1. Auteur

      Génial ! Vous êtes déjà une habituée des bienfaits naturels des produits de la terre. Ravi de savoir que j’ai quand même pu aider un peu avec mon article des experts de la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *