On termine notre série sur les sens avec le sens du toucher pour apprendre à retrouver le contact avec la nature.

LE TOUCHER : 9 EXERCICES POUR AVOIR LE SENS DU CONTACT

Nous arrivons au terme de notre série d’articles sur les 5 sens. Le sens du toucher vient magnifiquement bien clôturer cette série. En effet, par lui nous venons mettre du concret, du contact physique avec la nature.

Pourtant, tout comme les autres sens, le toucher est en déclin, la plupart des gens « touchent sans ressentir ». Et pourtant le corps est là encore une fois divinement bien fait, le cerveau reçoit l’information de quelques cinq cent mille terminaisons nerveuses sensitives et deux cent mille terminaisons nerveuses capables de percevoir les choses comme les variations de températures.

Qu’est-ce qui fait que nous n’avons plus au fil du temps le toucher sensible ?

La réponse est simple, nous n’écoutons plus nos mains, nos pieds et notre corps. Une fois encore, nous n’avons plus le temps pour ça.

Alors tout comme nous avons vu comment profiter pleinement de notre environnement de loin avec la vue, l’odorat, l’ouïe. Tout comme nous avons ensuite franchi la distance en essayant d’y goûter les choses et bien à partir de maintenant, nous y sommes, nous sommes au cœur de la nature et nous allons nous mettre à son contact avec le sens du toucher.

1 – Le toucher du doigt

Commencez par reprendre contact avec les choses qui vous entourent en faisant preuve de délicatesse. Prenez le temps de sentir sous vos doigts les objets que vous voulez ressentir. Touchez le monde comme si c’était la première fois, concentrez-vous sur cette première sensation que vous pourriez ressentir.

2 – Le toucher d’aveugle

Dans les autres articles sur les autres sens, nous avons pris le temps de jouer pour découvrir nos sens et les avons sollicités pour que seul un sens travaille. Il en est de même ici.

Avec des amis ou la famille, réunissez des objets de formes, de poids, de textures différentes et bandez-vous chacun votre tour les yeux.

Décrivez les objets sans les nommer en vous concentrant sur la forme, le poids, la texture, la température et toutes autres sensations tactiles que vous procurent les objets.

3 – Le toucher nature

Sortez, sortez explorer le monde naturel et ses millions de textures. Que vos doigts se posent et caressent toutes les éléments de la nature : troncs, feuilles, branches, herbes, fleurs, plantes, terre, …

Accordez-vous une sortie pendant laquelle votre guide sera votre toucher, avancez de contact et contact.

Et surtout pas, faites un câlin, un gros câlin à l’arbre qui vous entoure et laissez-vous aller à cette sensation.

4 – Le toucher de l’autre

Les objets ne sont pas les seuls à avoir un toucher différent. Faites attention pendant un temps aux autres humains que vous côtoyer. Notez les différences de fermeté d’une poignée de main, la chaleur d’une étreinte venant de vos enfants, de votre partenaire, de vos parents. Soyez attentif à la douceur des baisers de votre partenaire.

Soignez votre rapport aux autres pendant cet exercice.

5 – La baignade

Cet exercice ne sera pas accessible à tous mais les autres profiteront pour vous si vous ne pouvez pas.

Rien ne vaut une bonne baignade dans une rivière naturelle, sauvage. Alors prévoyez de trouver près de chez vous, un petit coin de paradis pour pouvoir vous baigner ou ne serait-ce que jouer dans l’eau pour les enfants. On oublie les piscines, les parcs aquatiques et les zones de grandes affluences. Cherchez le coin cosy !

Les lacs sont aussi un lieu idéal pour profiter de bonnes baignades et nous sommes gâtés en France car il en existe des extraordinaires pour changer des vieux lacs de pêche que l’on connaît tous mais qui font l’affaire bien sûr ! Je ne crache pas dessus attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.

Si vous avez la mer ou l’océan à disposition, vous êtes peut-être déjà accoutumé au bain d’eau froide mais n’hésitez pas à en faire, c’est revigorant et ressourçant, ça dynamise le corps, il faut le faire et le vivre pour s’en rendre compte. Pour les bains en rivière aussi, n’attendez pas les températures caniculaires pour vous baigner, profitez-en toute l’année, vous allez être surpris du bienfait que votre corps en retirera.

6 – Les jeux d’eau

Profitez des jeux d’eau comme la construction de barrage naturel en rivière ou à la mer ou en lac pour vous rapprocher de cet élément vital pour toute la faune et la flore. Voyez comment elle file entre vos mains, comme elle s’infiltre dans la moindre faille voire comment elle détruit vos murailles.

Faites-la dévier de son cours un bref instant !

Jouer avec l’eau permet de s’émerveiller de cet élément et de comprendre sa matière. Faites pleuvoir sur une feuille, de la mousse, de la terre (fraîchement remuée ou tassée), observez comme elle file.

7 – Toucher le sens du vent

En général on n’aime pas le vent, on s’en cache avec des coupe-vent et il peut même avoir de mauvaises connotations dès qu’on parle de grands vents. Mais ici, l’objectif est de se laisser bercer par la légère petite brise et d’en sentir les effets sur notre corps. Laissez vous caresser par le vent !

Concentrez-vous sur la sensation du vent sur vos poils, dans vos cheveux, que sentez-vous au niveau de la peau ? Comment réagit votre peau ? Regardez se former la chair de poule sur vos bras et soyez attentif à la réaction en chaîne dans votre corps de ce phénomène naturel en nous.

Connectez-vous à votre corps et à ce qu’il ressent !

8 – Le sol comme lit

Tout en faisant très très attention aux tiques, choisissez un endroit où vous allez pouvoir vous allonger à même le sol. Concentrez votre attention sur les vibrations du sol !

Ressentez le contact avec le sol, cherchez là où vous sentez une pression ou alors où vous percevez une variation de température. Testez plusieurs sols différents et repérez celui sur lequel vous vous sentez le mieux. Vous pourrez renouveler l’opération aussi souvent que vous le voudrez.

Un tel exercice permet aussi de se reconnecter à tous ses sens, respirez profondément, écoutez les bruits environnants, sentez les parfums qui vous entourent, regardez la nature d’en-dessous, …

Une belle connexion avec la nature en perspective !

9 – Les pieds nus

Quoi de mieux que de marcher pieds nus sur le sol pour se reconnecter à la terre. Quand je parle de terre, je parle de tous les types de sol auxquels vous pouvez avoir accès : sable, herbe, terre, caillou, eau, …

Eh oui nous ne défaisons en général nos chaussures qu’une fois rentré à la maison. Toute la journée nos pieds sont comprimés et nous sommes soulagés de les libérer et de les laisser respirer.

Imaginez le ressenti que vous pourriez avoir en marchant nu-pieds sur un sol 100% naturel, vous y arrivez ? Pourquoi cela fait-il autant de bien ?

Lorsque vous êtes en contact avec le sol, celui-ci vous offre ses électrons qui possèdent un puissant pouvoir de guérison. La terre ne donne-t-elle pas la vie ? Rien n’est donc surprenant dans cette capacité qu’a la terre de nous pouvoir nous soigner. La terre est comme une batterie géante qui démarre, qui œuvre une fois que vous êtes en contact avec la terre.

Il convient de s’ancrer à la terre pour être en harmonie avec la nature.

Cette série sur les 5 sens s’achève ici avec ce dernier focus sur le toucher. J’espère qu’au travers ces différents exercices vous allez prendre plaisir à vous reconnecter à vous-mêmes, à votre environnement et surtout à profitez autrement de la nature à partir d’aujourd’hui.

Souvenez-vous que redonner du pouvoir à nos sens permet de retrouver un bien-être intérieur et extérieur vital à notre survie dans le monde qui nous entoure. Alors ne les négligez plus ! Ne vous négligez plus ! Soyez curieux de votre environnement et de votre vous ! Toucher du doigt votre cinquième sens !

Et si finalement il existait un sixième sens pour nous aider à nous reconnecter encore davantage à la nature, quel serait-il pour vous ? (on parle bientôt dans un autre article 😉)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *