Tout savoir sur la TIQUE ou « pou des bois »

TOUT SAVOIR SUR LA TIQUE OU « POU DES BOIS »

Vous avez forcément entendu parler de la tique, mais savez-vous ce qu’il y a à savoir sur elle ? Elle fait la une de tous les magazines et autres dès le printemps parce que sa période la plus active démarre au printemps jusqu’à l’automne, et aussi et surtout, parce qu’elle peut commettre des ravages en transmettant notamment la borréliose, autrement plus communément appelée : la maladie de Lyme.

Vous avez du coup peut-être une grimace qui se dessine sur votre visage (attendez, je n’ai pas encore mis de photo du monstre) et vous vous posez peut-être la question ou alors vous avez le doute sur le bienfait d’aller en nature si c’est pour risquer sa vie, ne serait-ce pas déraisonnable d’aller farfouiller partout en forêt alors que l’on risque de se faire mordre par cette bestiole ?

Nous sommes en train d’essayer de faire aimer la nature au plus grand nombre d’entre vous pour finalement dès le début parler d’une chose qui effraie beaucoup, beaucoup de monde. Comment poursuivre notre démarche de « s’ennaturer » en minimisant les risques ? Voici ce que je vous propose dans cet article. Le but n’est pas ici de minimiser quoi que ce soit mais d’en apprendre davantage sur la tique parce que c’est important de connaître son ennemi pour mieux y faire face et aussi d’en apprendre plus sur tout ce qui touche à la tique à savoir la prévention, les actions, les maladies.

L’objectif est, comme c’était promis, de permettre à tout le monde de se sentir plus à l’aise sur le sujet et que finalement, rien ne stoppe notre élan vert.

Qui est la tique ?

Pour commencer, nous vous proposons de mieux connaître la tique, c’est-à-dire que nous allons nous intéresser quelques instants à elle et faire un peu de zoologie pour mieux « apprivoiser » la bête.

Pour se repérer, repartons de la classification des animaux. La tique est une invertébrée faisant partie de l’embranchement des Arthropodes puis de la classe des arachnides. Eh oui ! Premier élément important pour mieux connaître notre bestiole, c’est que c’est en quelque sorte une araignée et c’est pour cela qu’on parle de morsure et non piqûre ! Lorsque l’on continue à descendre dans la classification, c’est-à-dire dans la sous-classe, on se retrouve alors chez les acariens.

Petite mais costaude

C’est le plus gros acarien qui existe avec une taille qui peut aller de 3 à 30 mm en fonction des espèces.

Donc, pour voir la tique, nul besoin de microscope ou de loupe contrairement à certains acariens que nous connaissons davantage, je parle de ceux qui se trouvent dans nos lits et qu’on ne voit pas. Celle-ci, vu sa taille même sans avoir mangé, peut être vue tout simplement à l’œil nu. On dénombre à ce jour sur Terre pas moins de 900 espèces de tiques. Mais rassurons-nous déjà sur un point, il n’en existe (toujours à ce jour, soyons prudent avec tous ces changements climatiques qui surviennent) qu’une quarantaine en France. Et sur les 900 espèces, seule une trentaine se nourrit de sang humain.

Tout savoir sur la TIQUE ou « pou des bois »
Tout savoir sur la TIQUE ou « pou des bois »

Cette bébête possède un pouvoir extraordinaire ! Après s’être gorgée de sang au maximum, la tique peut peser jusqu’à 624 fois son poids à vide. Vous vous imaginez un peu la texture des tissus qui composent son corps ! Wikipédia a fait le calcul avec un être humain de 60kg, s’il mangeait de manière à se nourrir comme la tique et multiplié ainsi son poids par 624, il pèserait finalement : 37 tonnes.

Description

La tique évolue au cours de sa vie, la larve se reconnaît par sa forme et ses 6 pattes, puis vient la lymphe avec ses 2 pattes de plus donc 8 pattes et enfin la forme adulte avec ses 8 pattes. Mais bon, quelque soit le stade, soyons honnête : la tique est MOCHE !

Les différents stades de développement de la tique

Régime alimentaire

La tique ne se nourrit normalement pas du sang des hommes. Elle s’accroche aux animaux qui passent à proximité de son perchoir. Certaines tiques préfèrent la chasse au sol, on parle de tiques endophiles dans ce cas et non de tiques exophiles. La tique s’attaque par exemple aux lézards, serpents, tortues, chiens, chats, oiseaux, … Et temps en temps, malheureusement pour nous, elle vient s’accrocher sur l’homme peut, en fonction des agents pathogènes qu’elle porte, déclencher de vilaines maladies.

Tout savoir sur la TIQUE ou « pou des bois »

Où vit elle ?

Compte tenu de sa présence un peu partout (elle n’aime pas cependant les zones trop arides et chaudes ou les zones trop froides), elle vit donc dans des biotopes très différents mais en ce qui nous concernent, nous la trouverons dans des lieux plutôt humides car la tique a besoin de s’hydrater et dans de la végétation basse puisqu’une grande partie de sa vie s’y déroule. Elle pond, mue et guette du sommet des herbes, tout être pouvant lui servir de repas. Son repas peut durer jusqu’à une semaine ! Ensuite elle se détache de son hôte.

Son point fort ou son arme secrète

La tique possède une autre caractéristique qui lui permet de pouvoir rester aussi longtemps qu’elle le souhaite sur ses proies : sa capacité à s’accrocher, à s’ancrer. Il faut savoir qu’elle résiste à toute tentative de nettoyage bien connu chez nos animaux, comme le léchage, le grattage, les bains de boue ou de poussière ou l’épouillage solo. Seuls les singes ont trouvé la technique en pratiquant l’épouillage social, vous savez ces scènes bien souvent marrantes où on voit les singes fouiller dans les poils de leurs congénères les uns derrières les autres et manger chaque trouvaille. Ben ça c’est une technique efficace que nous allons devoir apprendre nous aussi à faire après chaque moment nature.

Une fois la tique sur son hôte, elle cherche l’emplacement idéal, lorsqu’elle l’a trouvé, tout un processus se met en place pour se fixer solidement sur la peau et pouvoir enfin aspirer le sang tant convoité. Je trouve cet animal impressionnant au regard de sa constitution et de sa technique pour autant cela reste un indésirable. Tout y est : des griffes, des couteaux, de la salive anesthésiante pour agir en toute discrétion et sans douleur pour l’hôte, de la colle pour tenir bon, un cocktail de molécules pour affaiblir localement l’hôte et un système qui la protège des bactéries pathogènes de son hôte. Eh ben, avec tout ça, on comprend mieux pourquoi la tique est aussi efficace dans son travail.

Capacité incroyable

Ce qui fait la force de la tique est sa capacité à jeûner. Certaines tiques sont connues pour leur jeûne de 5 ans. Ces petites choses sont bien coriaces. On les trouvera généralement à des hauteurs inférieures à 1500m même si certaines ont été vues au-delà. Tout ça participe donc activement à sa survie ce qui peut expliquer que des fossiles retrouvés auraient permis de dater la présence des tiques depuis plus de 140 millions d’années.

Son point faible : ses prédateurs

Même si la tique pond des milliers d’œufs, tous n’arrivent pas à maturité. Les changements climatiques qu’apportent les saisons mais aussi ses prédateurs expliquent qu’il y a moins de tiques qu’il n’y a d’oeufs. Si on commence par les plus petits prédateurs, on compte certains vers ronds et certains champignons mais aussi certaines bactéries. Puis, on a la taille du dessus avec les oiseaux, les reptiles, les hérissons, les taupes, les musaraignes, les araignées, les amphibiens, certains insectes, … La tique sert donc de nourritures à de nombreux animaux auxquels elle est d’ailleurs susceptible de s’accrocher pour se nourrir. La chaîne alimentaire est bouclée. A nous de ne pas perturber l’équilibre naturel des choses qui viendrait perturber l’écosystème en place et donc engendrer par la suite une explosion du nombre de tique.

La tique est un vrai monstre à elle toute seule quand on voit le nombre de maladies qu’elle véhicule. C’est une catastrophe, une vraie plaie pour les animaux comme pour les hommes !

Il faut savoir que la tique est porteuse de nombreux agents pathogènes dont celui de la Maladie de Lyme.

Devant tout ce constat, il s’avère donc TRES IMPORTANT de chercher à se protéger de la tique. Vous pourrez trouver tous nos conseils en la matière dans l’article intitulé : “Comment se protéger de la tique ?”

* pour plus d’informations sur la tique et les animaux domestiques, je vous invite à aller faire un tour sur le site de Collie-online qui a effectué un incroyable recensement d’informations sur la tique.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  1. Bonsoir,
    Sauriez-vous s’il y a des tiques dans toutes les régions de France ? J’habite en Provence et j’ai rarement entendu parlé de tiques chez nous. Je pensais quand même acheté un tire-tique pour mettre dans la trousse à secours.
    Bonne soirée

    1. Auteur

      Bonsoir Cécé from Aix,
      Il y a des tiques partout en France mais avec une répartition totalement inégale. Vous faites partie des chanceux compte tenu du climat méditerranéen que vous avez. Il fait trop chaud, du coup ils sont assez rares. En revanche, les régions de basses montagnes, la région parisienne, la région est par exemples, sont fortement impactées.
      Si vous pouvez prendre un kit tique avec les deux tailles (petit et grand) à 6 EUR et le mettre dans la trousse de premiers secours de promenade, c’est super et c’est hyper rassurant surtout si vous partez en vacances ailleurs.
      Merci pour votre commentaire et votre visite.
      @ bientôt.
      Stéphane.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *